Le Projet 413

Plus qu’un projet de construction, un projet de vie.

Marc et moi sommes tous deux engagés, depuis pas mal d’années maintenant, dans différentes dynamiques de « la transition ». C’était pour nous une suite logique que de traduire ces engagements dans notre projet de vie.
V petite fille de 8 ans, et O petit garçon d’1 an 1/2, nous accompagnent dans cette aventure.

Travailler moins, et différemment. Vivre mieux, et plus simplement. Profiter de chaque chose, et décroitre. Cultiver, et se cultiver.

Fin 2017, nous trouvions un terrain projet-compatible, en Dordogne. En juin 2018 nous obtenions notre permis de construire (voir le calendrier du projet).
2019 a été l’année de la construction de l’atelier, 2020 celle de l’achèvement de divers travaux sur place et de la préparation de la suite : la construction de la maison qui commencera au printemps 2021.

Les grands traits du projet maison

Nous sommes auto-constructeurs, et avons choisi de nous faire accompagner pour les lancements de phases et certains sujets techniques bien précis comme la charpente.
Nous avons réalisé nous-même l’ensemble des plans et des pièces du PC (détail dans les articles). Marc et moi et n’avons aucune expérience de près ou de loin avec la construction. Nous avons donc beaucoup appris !
Notre chance : être très complémentaires l’un et l’autre.

Pour minimiser l’impact de notre construction, nous avons choisi de nous rapprocher au maximum d’une maison « compostable » : ossature bois issu de « forêts locales », remplissage en bottes paille, argile du terrain pour les enduits intérieurs, pas de fondations coulées mais des pieux vissés à la place avec une dalle bois.
Nous faisons le choix d’utiliser le moins possible les matières précieuses comme le sable (béton / ciment), et de réfléchir l’ensemble selon les règles de base du bioclimatisme pour une maison à l’impact carbone nul.

Notre budget : 150 000€ dont 30 000€ pour l’atelier.

La forêt jardin

Un des objectifs du projet 413 est l’autonomie alimentaire en fruits, légumes et légumineuses. Et nous en consommons un sacré paquet car nous sommes végétariens ! Vous comprenez donc pourquoi nous parlons de projet de vie… Cette autonomie là ne s’acquiert pas en claquant des doigts. Nous sommes conscients qu’une paire d’année passera avant que nous en soyons là.
D’ici là, nous aurons beaucoup appris, beaucoup planté, beaucoup ramassé, beaucoup transformé, beaucoup troqué.

Le terrain est en lisière de forêt, et comptait lorsque nous l’avons acheté une vingtaine de fruitiers plantés il y a plus de 10 ans par l’ancien propriétaire. Une moitié a beaucoup souffert des attaques des animaux des bois et n’est pas franchement productive.
Nous avons planté une 30aine d’arbres supplémentaires en 2019 et à la fin de l’hiver 2020 nous devrions en avoir ajouté une petite centaine en plus.
Une bonne base pour démarrer notre jardin-forêt !

Pour découvrir les détails du projet, mais aussi la philosophie dans laquelle nous évoluons, vous pouvez parcourir les articles et vous abonner au blog (pas de risque de spam, ici c’est plutôt slow de ce côté).

Pour suivre les petites satisfactions du quotidien et l’avancement de façon plus globale, c’est sur la page Facebook et plus principalement sur le compte instagram que ça se passe !