#4 la charpente

J’ai un peu trainé à écrire cette suite, sans doute aussi parce qu’elle a été plus décousue que le reste du chantier.
Nous avons avancé la charpente et la couverture sur fond de rentrée des classes, donc pour ma part 1 semaine sur 2 à Bordeaux pour m’occuper de V. Les bénévoles se sont également faits plus rares une fois les vacances d’été terminées. Et puis côté moral, le fait de n’avoir fait « que » monter l’ossature dans l’été, ça a été un peu dur à gérer car nous savions que la reprise arrivait pour nous aussi…

Nous avons donc mis un dernier grand coup d’avancées pour réaliser les détails de charpente permettant de nous mettre ensuite hors d’eau.


Pour commencer, nous avons posé les montants des pignons. Ils assurent la rigidité de la structure et permettront ensuite de poser les lattes qui soutiendront le bardage.

Afin de solidariser les arbalétriers et réaliser un débord de toit bien propre, nous avons posé des bandeaux de rives en 5×15. Pour obtenir un débord de toit en pignon avec la technique des cadres canadiens, il nous a également fallu ajouter des chevrons de rives (corbeaux – voir sur les images). Quelques calculs d’angles plus tard, nous y étions :

Vient ensuite la pose des linteaux de fenêtres et de la porte Est.
Seule la pose du linteau de porte a nécessité la découpe d’un montant, les fenêtres étant posées entre les cadres.

Avant la couverture bacacier, il fallait poser des voliges ou de l’OSB pour contreventer le bâtiment. Nous avons longuement hésité, en comparant la volige douglas avec l’OSB (coût similaire, volige plus longue à mettre en oeuvre mais OSB glissant, esthétique intérieure différente).
Puis nous avons recontacté la généreuse entreprise qui nous avait donné les planches de peuplier et de pin avec lesquelles nous avions rénové notre caravane (voir Caravane fever #3). Il s’agit de la société Adam, qui fabrique des caisses de vin, et qui pour des raisons de qualité met de côté une partie des planches jugées non conforme aux attentes. L’entreprise, en recherche de sens dans l’ensemble de ses actions, préfère soutenir de jolis projets engagés plutôt que de renvoyer ce bois à la scierie.
Elle nous a fait cadeau de tout le peuplier nécessaire au voligeage du toit et à la réalisation du plancher de la mezzanine !
Nous étions d’autant plus ravis que le peuplier est parfaitement adapté à cette application : il est léger, ne glisse pas, et est tendre donc n’éclate pas au vissage / clouage. Pour couronner le tout, il est esthétique et clair donc très adapté à un plafond.

Du côté de la pose, une fois bien harnaché, M a pu débuter le clouage.
Il a démarré en bas de pente afin d’être bien aligné sur les rives et pour pouvoir marcher sur les voliges fraichement clouées.
Au fur et à mesure, il a vissé des cales sur les voliges, permettant ainsi de gravir plus aisément la pente de 35° qui ne nous paraissait portant pas très pentue jusque là…
Chaque volige avait été recoupée afin de couvrir 4 cadres (3 inter-cadres).


ZOOM SUR LA SÉCURITÉ

Comme dans toutes les phases de chantier, les EPI sont obligatoires.
Auto-construire, oui, mais pas au prix de sa vie ou de sa santé.
Dans ce cas précis des travaux en hauteur, nous avons pris conseil auprès d’un ami qui pratique l’escalade. M a suivi ses recommandations pour s’équiper d’un baudrier et d’une ligne de vie.

Un autre point important à respecter : on ne travaille pas seul sur un chantier. Dans le cas où une chute ou une blessure grave adviendrait, on ne serait pas à même de prévenir les secours.
Lors de la pose des montants de pignons, M a pensé gagner du temps en se contorsionnant en haut de l’échelle au lieu de la déplacer. Le clou a lardé sa main avec le montant, mais heureusement pour lui, et on ne sait pas trop comment c’est possible, mais la blessure n’était pas grave malgré plusieurs centimètres de pénétration dans la paume de sa main ! S’il avait été seul, il aurait pu rester coincé en haut de l’échelle, sans téléphone… et sans voisin à proximité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s