Jours 7 à 13 – le soubassement

L’atelier, tout en bois, doit être sur-élevé d’un minimum de 20cm par rapport au sol fini. C’est cette surélévation qui permet de le protéger de la pluie.

Le muret de soubassement est centré sur les fondations (voir l’article sur les fondations cyclopéennes), et est traversé par les pieux en acacia préalablement positionnés, qui serviront à la fixation de la lisse basse. Il fait 30cm de hauteur dans notre cas.

Ce travail de maçonnerie doit être précis et régulier, car le muret va supporter la charge de l’ensemble du bâtiment et réceptionner les cadres de l’ossature bois. S’il n’est pas tout à fait plan, c’est toute la structure qui penche.
Pour cette raison, c’est un travail long à réaliser pour des néophytes comme nous…

LES ÉTAPES

  1. À l’aide d’un niveau laser (à la tombé de la nuit pour bien voir), couper l’ensemble des piquets d’acacia à 30cm au dessus de la fondation, de façon à ce qu’ils arrivent à fleur du muret fini.
  2. Réaliser le coffrage, en 3 fois ici pour économiser du bois. Une étape très délicate et contrôlée au niveau, facilitée par l’utilisation de bonnes planches de coffrage bien droites. N’hésitez pas comme M à défaire la pile au magasin de bricolage pour prendre les plus belles !
  3. Couler le béton de chaux. Nous avons ajouté dedans les petites et moyennes pierres restantes des fondations afin de réduire le volume de béton et solidifier l’ensemble.
  4. Bien lisser la surface. C’est notamment pour cette étape que la régularité du coffrage est essentielle.
  5. Après un minimum de 72h de séchage, retirer le coffrage et poncer le dessus du muret afin de gommer les irrégularités et préparer l’implantation de la lisse basse.

Dans le muret de soubassement, nous avons également ferraillé au bambou, comme dans les fondations.
Comme l’un des murets a été coulé en 2 fois, nous avons laissé dépasser les bambous du coffrage aux jonctions grâce à une planche d’arrêt perforée. cela permet d’assurer une continuité du bambou dans l’ouvrage.

Cette étape constituait le dernier chantier de maçonnerie, et nous avons été très heureux de ranger la bétonnière !
Le travail salissant allait laisser place au travail du bois.

L’implantation de la lisse basse

Le muret ne serait vraiment terminé qu’une fois la lisse basse implantée. En attendant le séchage complet de la chaux, nous avons découpé les pièces de bois qui allaient servir à la constitution des cadres.

La lisse basse est une pièce de bois de 5cm d’épaisseur sur 20cm de largeur.

LES ÉTAPES

  1. Poser la bande d’arase. Il s’agit du film qui assure la rupture de capillarité, empêchant ainsi les remontées d’eau entre la maçonnerie et la structure bois.
  2. Poser une par une les pièces constituant la lisse basse coeur contre le muret et repérer l’emplacement des piquets d’acacia. L’ancrage se fait en lardant 2 vis de 140mm. Lorsqu’il manquait un piquet, nous avons utilisé des gougeons inox.
  3. Réaliser les jonctions en positionnant bout à bout 2 pièces de bois coupées selon un angle suffisamment ouvert pour obtenir une bonne surface de contact. Maintenir à l’aide de 4 vis de 140mm (2 de chaque côté, non visible sur les photos).
  4. Afin de plaquer correctement la lisse sur le muret malgré le léger voilage de la pièce de bois, nous avons introduit un fer à béton au perfo dans le bas du muret. Cette tige a servi de point d’appui pour plaquer la lisse à l’aide de serre-joints (voir photo).
  5. Contrôler le niveau de la lisse et passer au rabot si nécessaire.

L’ancrage en piquets d’acacia

Nous avons visiblement étrenné une technique ici, puisque nous n’avons pas trouvé d’autres exemples de chantiers ayant choisi cette solution. Au départ, nous étions face à un dilemne : la lisse basse devait être vissée dans le muret, et la solution des gougeons inox seuls ne nous convenait pas. La chaux a tendance à attaquer le métal. Il est possible que l’inox résiste mieux mais nous n’avons pas trouvé d’information fiable à ce sujet.

L’idée a alors germé d’utiliser les piquets ancrés dans les fondations, et de venir la fixer dedans.
Procédé validé !


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s