La femme est un mammifère

Lorsque j’ai commencé ce blog, j’ai inscrit dans sa présentation que le féminisme et l’éducation feraient partie des sujets abordés. Je ne l’ai encore pas fait, et ma grossesse me fournira de nombreuses occasions pour cela

J’ai envie d’aborder tant de sujets !

Tout est lié… et le sujet de l’arrivée d’un enfant amène celui de la naissance, de la physiologie, du maternage, de l’éducation, du rôle parental, des effondrements à venir, des comportements sociaux, etc. Il va donc falloir que j’aborde les sujets thème par thème, même sans ordre précis.
Et je vais commencer aujourd’hui avec le thème de la naissance.

 


Je viens de terminer un fabuleux livre, celui d’Ina May Gaskin, sage-femme américaine et référence en matière d’accouchement physiologique. Entendons par physiologique qu’il ne s’agit pas uniquement de positions d’accouchement libres ou d’absence d’analgésie, mais surtout d’ambiance, de posture, de philosophie autour de ce moment si particulier de la vie d’une femme et de son bébé.
Ce livre, je le conseillerai désormais à toutes les femmes qui dans mon entourage se questionnent sur les modalités de leur accouchement, sur leur capacité à gérer les contractions, ou encore sur les effets de la médicalisation. À toutes celles qui redoutent ce moment, souvent décrit par les autres femmes et la société dans son ensemble à grand renfort de mots-clés angoissants.

La première moitié de l’ouvrage est dédiée aux nombreux témoignages de femmes ayant accouché dans l’intimité de leur domicile, ou au sein de la « maison de naissance » de la communauté The Farm, dans le Tennessee.
Ces témoignages font un bien fou. Pas d’idéalisation, mais du vécu. Des expériences toutes différentes, et toutes vécues différemment.

Copyright-Amanda-Greavette

 

En France, comme dans la plupart des pays occidentaux, notre lien à la physiologie s’est étiolé en même temps que notre rapport à la Nature. Nous avons désappris à écouter notre corps, à lui faire confiance, et notamment sur cette fonctionnalité qui a permis à l’espèce humaine de traverser plusieurs millions d’années.
Les hommes nous y ont bien aidées aussi. Au travers de la médecine moderne notamment, qui a vu les médecins et obstétriciens remplacer les sages-femmes, et généraliser des protocoles inutiles dans la grande majorité des cas : position allongée sur le dos, épisiotomie quasi-systématique, utilisation d’hormones de synthèse, monitoring fœtal continu, jeûne imposé, etc.

Être enceinte, préparer son accouchement, est une merveilleuse façon de se reconnecter avec son corps, avec le temps, et avec les lignées de femmes qui nous ont précédées.

Je me rappelle très bien cette sensation de puissance ressentie juste après la naissance de ma fille. Je venais de découvrir une force que je ne me connaissais pas. Je venais d’apercevoir la véritable signification du « lâcher-prise » et la puissance que cette posture d’accompagnement permettait de développer.Apercevoir seulement, car V est née dans une maternité d’hôpital, dans un cadre hospitalier classique, froid, distant, et déconsidérant.
J’ai eu de la chance. J’avais fait le principal du Travail chez moi, dans l’intimité de ma maison et seule dans ma bulle, en pleine nuit.
V est née juste 2h après mon arrivée à la maternité et l’accueil glaçant d’une sage-femme dépassée. Elle m’a imposé une position allongée afin de poser son monitoring. J’avais passé les heures précédentes à bien gérer ma douleur, berçant mon ventre légèrement penchée en avant. Et là, allongée sur le dos, j’avais affreusement mal. Je me suis faite gronder comme une enfant lorsque j’ai tenté de me retourner, et j’ai compris que le projet de naissance que j’avais rédigé n’aurait aucune importance à ses yeux de sachante.
De ce premier accouchement, dont on pourrait dire qu’il s’est bien passé étant donné qu’il n’a nécessité aucune intervention médicale et n’a eu aucune séquelle physique sur l’une de nous deux, je retiens toutefois quelques enseignements.
Et cette première expérience renforce mon envie de vivre les choses de façon bien différente cette fois-ci, beaucoup plus connectée à mes ressentis.

amanda-greavette-water-marked-images-47

En attendant ce jour, nous nous préparons en lisant des témoignages, en regardant des vidéos, en partageant avec des couples qui ont vécu cette expérience d’un accouchement respecté.
Sortir du champ lexical de la douleur, poser un autre regard dessus, sentir au fond de soi que tout est juste et à sa place.
M est du genre flippé de la médecine. Du genre traumatisé même, et ses yeux d’enfant posés sur les les corps ouverts de chiens opérés n’y sont sans doute pas pour rien. Ses parents étaient tous deux vétérinaires.
Il pose désormais un autre regard sur l’accouchement, qu’il n’associe plus à la médecine, mais juste à la vie. Et son soutien, sa présence, sont précieux.

 

Pour moi, une naissance respectée est primordiale.
Et pour plusieurs raisons.La première, c’est que j’aimerais voir le regard de la société changer sur les femmes. Pour moi, pour ma fille, et aussi pour les hommes.
Notre complémentarité s’exprime tout au long de nos vies, et le rapport de force qui prédomine aujourd’hui nuit à tous. Oui, la féminité, le féminin, sont beaux et puissants. Tout autant que la masculinité et le masculin. Simplement différemment.
Je suis fière d’être une femme, et j’aimerais que ma fille le devienne aussi. Porter un regard neuf sur la naissance et sur la maternité me paraît essentiel pour y parvenir, tant du côté des femmes que de celui des hommes. La seconde, c’est que plus j’avance, et plus je constate dans mon corps et dans mon coeur à quel point notre culture s’est construite en opposition à la nature. En dissociation même. Et souvent pour notre plus grand mal.
J’ai envie que la naissance de cet enfant soit un moment d’accueil et non d’agression. Je ressens le besoin d’honorer le chemin qu’il a fait pour en arriver là, et de le recevoir comme l’être cher qu’il est. J’ai l’intime conviction, depuis la naissance de ma fille, que ce moment tout comme les premiers mois de vie, est décisif dans la détermination de notre capacité à devenir humain.
Je vous invite d’ailleurs à lire Michel Odent, ou à l’écouter dans le lien proposé ci-dessous, au sujet de l’influence de l’ocytocine naturelle, de son rôle dans l’attachement et aussi de la diminution de notre capacité à la sécréter, seulement quelques décennies après l’apparition et l’usage prédominant de l’ocytocine de synthèse.La troisième, et pas des moindres, c’est que je vois désormais tous ces schémas pré-établis -la naissance, l’éducation, la scolarité, etc.- comme des formes d’asservissement à un système capitaliste et patriarcal dominant et écrasant.
Comme beaucoup, j’ai traversé mes premières années de maman comme on traverse un champ de mines, jonché de préjugés et de formules-toutes-faites sur « la bonne » façon de prendre soin d’un enfant. J’ai tenté d’expliquer, de faire fi des remarques désobligeantes, j’ai ignoré les prédictions fondées sur des croyances, j’ai du me battre pour faire respecter ma volonté. Toute une partie de mon entourage familial m’a jugée, me collant des étiquettes variées et tentant de me faire revenir dans leur droit chemin.
Dans ce schéma, on infantilise les mère. On dépossède les parents de leur instinct de soin. Il y a toujours un ponte ou une figure médiatique pour savoir mieux qu’eux, et leur expliquer le mode d’emploi. Il y a toujours des marques pour proposer « le meilleur » à leur enfant, puisque bien sûr ce meilleur s’achète. Et l’accouchement est parfois la première étape de cette sous-traitance, de cette externalisation. 


J’ai fait ici un rapide tour des idées qui me tiennent à coeur, et comme des milliers de livres et d’articles ont été écrits sur le sujet de l’accouchement physiologique, je vous liste simplement quelques sources d’information et d’inspiration, dans différents formats :

 N’hésitez pas à laisser vos références en commentaire, elles viendront compléter ma liste.

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s