Dépôt de PC #1

Lorsque nous nous sommes lancés dans ce projet, nous n’avions pas bien réalisé ce que représentait le dépôt d’un permis de construire. Nous n’avions même pas idée de toutes les techniques constructives existantes, et notre envie de construire en paille n’était arrivée que quelques semaines auparavant…
On ne sait même plus trop comment d’ailleurs.
L’an dernier, nous parlions maisons-container, puis rénovation de grange. Ensuite, nous avons découvert les earthships, et la maison paille est apparue comme étant LA formule qui pouvait répondre à nos attentes.

Nous avons commencé à dessiner des plans intérieurs assez rapidement. Pour nous, il était essentiel que la maison reflète notre mode de vie et le serve au maximum.
En tant qu’auto-constructeurs novices, il était aussi très important d’aller vers un maximum de simplicité.

Nous avons commencé par lister nos envies en terme de volumes :

  • Une grande pièce à vivre, qui servira de salon / salle-à-manger / cuisine, peut-être en y intégrant une cloison mobile. Cette pièce devait être ouverte sur l’extérieur pour profiter de la vue sur le terrain, et suffisamment grande pour y recevoir du monde.
  • Une serre bioclimatique inspirée des earthships que nous avions visité, servant à la fois de tampon thermique mais aussi de lieu de culture pour certaines variétés.
  • Un cellier / local technique pour accueillir le système de filtration de l’eau, du stockage, la machine à laver. Au Nord de préférence pour mieux gérer la température.
  • 3 chambres, ce qui nous manque clairement aujourd’hui. Ma famille est à l’autre bout de la France, il est très important de pouvoir les accueillir.
  • Un garage / atelier pour travailler le bois, le métal, faire un peu de mécanique, stocker du matériel.

Avec ça, nous avions une bonne base pour dessiner les plans de l’intérieur, chose qui nous a pris du temps car nous avons testé différentes configurations, essayant d’optimiser et de respecter les bases de la construction bioclimatique.

bioclimatiqueQuelques éléments de la conception de notre maison.

 

Le dossier

C’est avec le téléchargement du Cerfa N°13406-06, le fameux dossier de demande de permis de construire, que nous avons mesuré l’ampleur du travail que nous avions à accomplir…

En gros, dans notre cas qui est celui de la construction d’une maison individuelle sans raccordement à un assainissement collectif et sur un terrain concerné par les phénomènes de gonflement et rétractation des argiles, le parcours est le suivant :

  1. Réaliser une bonne partie des pièces du PC… Et oui, notre plus grande surprise, et c’est là où on voit à quel point nous sommes novices en la matière, a été de constater qu’avant même de pouvoir lancer une des études nécessaires, il nous fallait presque toutes les pièces techniques !
    Donc en gros, il faut déjà avoir fait ses choix constructifs (type de fondation, composition des murs, dalle et toiture, parements extérieurs et couverture…).
  2. Demander la réalisation d’une étude sol à un bureau d’étude géotechnique.
    Elle est composée de 2 missions : la première est nommée Mission G2AVP et permet de connaître la nature des sols afin de valider le choix des fondations. La seconde concerne la mesure de perméabilité et permet de déterminer les options envisageables en matière d’assainissement non-collectif.
    > Pièces nécessaires pour cette étude : plan de situation et plan de masse
  3. Demander la réalisation d’une étude thermique afin d’obtenir le certificat de conformité avec la RT2012.
    > Pièces nécessaires pour cette étude : plans intérieur, plan de masse, photo de mise en situation, plans de façades, plan de coupe des murs, dalle et toiture.
  4. À réception de l’étude de perméabilité, dans les jours à venir, nous pourrons transmettre au SPANC le dossier de demande de réalisation d’un système d’assainissement non-collectif. Celui-ci devra ensuite nous retourner une attestation de conformité, qui sera à joindre au dépôt de PC.
    > Pièces nécessaires pour ce dossier : plan de situation au 1/25000, plan de masse, plan de coupe, étude à la parcelle et description de la filière.
  5. Une fois l’attestation du SPANC reçue, nous pourrons déposer le PC !
    > Pièces nécessaires : Cerfa, plan de situation, plan de masse, plan de coupe, notice (descriptif écrit du projet), plans des façades et toitures, photo de mise en situation, photo de situation environnement proche et lointain, attestation de conformité de l’installation d’ANC, attestation de prise en compte de la règlementation thermique.

Bon alors clairement, ça prends beaucoup plus de temps que nous l’avions imaginé.
Mais nous sommes très fiers de produire ces pièces seuls.
Nous avons failli confier à un.e architecte leur réalisation, et il est évident que nous aurions gagné un temps précieux. Néanmoins, cela nous aurait empêchés de penser chaque étape, chaque couche de matériaux, chaque point de jonction, comme nous l’avons fait. Et ça, c’est essentiel pour envisager sereinement la phase construction.

 

Nous espérons pouvoir déposer le PC dans les 2 semaines à venir, ce qui portera la date de signature définitive au plus tard à début juillet… et nous semble déjà bien tard puisque nous avions envisagé de démarrer le jardin ce printemps !
Nous commencerons la construction par le garage / atelier, qui nous servira de stockage, lieu de préparation et abris pendant le temps des travaux.

Et ça, c’est dès cet été 😉

 

cabane bois
inspiration atelier…

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :